fbpx
Championnats du Monde

Antholz – Susan Dunklee : “je me battais pour garder l’équilibre”

L’américaine de 34 ans est allée au bout d’elle même pour décrocher la médaille d’argent sur le sprint des Championnats du Monde.

Propos recueillis en conférence de presse.

Vous êtes-vous déjà poussée aussi loin dans le rouge que dans le dernier tour ? On sentait que vous étiez proche de vous évanouir dans les 200 derniers mètres.

“Oui moi aussi je le croyais, je me battais pour garder l’équilibre. J’avais un peu de marge de temps au début et j’ai vraiment perdu beaucoup dans le dernier kilomètre mais j’ai vraiment tout donné. C’était un bon combat (contre le temps de Marte, ndlr).”

Vous avez des résultats assez mitigés sur les sprints cette saison, de votre 95ème place à Hochfilzen à la 14ème d’Oberhof. À partir de quand avez-vous senti que votre pic de forme se profilait et comment vous êtes-vous préparée ?

“Nous avons fait un camp d’entrainement à Martell et nous avons travaillé dur mais nous n’avons rien fait de spécial. Je pense que mon pic de forme a commencé à venir à Ruhpolding. Je commence souvent la saison doucement et je ne fais pas mes meilleurs résultats en décembre mais je garde la foi et je continue de croire que je suis capable de faire de tels résultats, c’est ça le biathlon. Je pense qu’à chaque course il y a 20 ou 30 biathlètes qui peuvent terminer sur le podium. Tu ne sais jamais ce qu’il va se passer, il faut juste que tu y crois et que tu te mettes dans la course.”

Comment comparez-vous cette médaille à celle d’Hochfilzen (médaille d’argent sur la mass-start en 2017, ndlr) ?

“Ce sont deux moments vraiment différents. La mass-start est vraiment une course différente du sprint, le drama du face-à-face est vraiment excitant, tu sais vraiment où tu en es. Aujourd’hui je ne réalisais pas que je me battais pour une médaille jusqu’au moment du tir debout. Pendant l’échauffement je me tenais non loin du premier virage et je voyais beaucoup des meilleures biathlètes faire beaucoup d’erreurs donc j’ai su qu’il y avait une possibilité de faire un bon résultat si je faisais un bon tir. C’était donc mon objectif, tenir mon schéma de tir.”

Horizon Biathlon n°1 – Le biathlon au pays des cowboys #1

Horizon Biathlon n°1 – Le biathlon au pays des cowboys #2

Crédit photo : Matthias Schrader

Auteur

Romain LB

Romain LB

Créateur du groupe Facebook Martin Fourcade Live et co-fondateur de Biathlon Live

Commenter