fbpx
Championnats du Monde

Antholz – Le patron aux 12 couronnes

Une course de patron, le catalan est sacré champion du monde de l’individuel et devient l’égal d’Ole Einar Bjoerndalen aux nombres de titres mondiaux individuels.

Martin Fourcade, toujours plus dans la légende

Le patron du biathlon est immense ! Il y a quasiment un an jour pour jour, le catalan repartait des mondiaux sans médaille et mettait fin à une saison galère. 365 jours plus tard, il est de retour au sommet de sa gloire en allant chercher aujourd’hui le titre mondial de l’individuel. Dossard jaune et rouge sur ses épaules, le quintuple champion olympique va réciter sa partition, sur un exercice qu’il affectionne tant. 15/15, il se présentait sur le dernier tir avec une belle marge d’avance sur la concurrence. Il enchaîne, 1,2,3,4… raaah la dernière !

Frustré, Martin Fourcade n’était pas loin de signer la course parfaite et sait qu’il laisse une ouverture à Johannes Boe, 9/10 à ce moment-là, mais bien plus rapide sur les skis. Il se donnera corps et âme dans la dernière boucle pour au minimum espérer une médaille, sécuriser le globe, et franchira la ligne d’arrivée (toujours frustré par sa faute) avec le premier temps provisoire. Incapable de regarder le dernier tir de Johannes Boe, il sera finalement soulagé d’apprendre que le norvégien commettra une faute sur son avant dernière cible. Une faute synonyme de victoire pour le patron du biathlon qui est bien de retour au sommet cette saison !

Les mots nous manquent, et nous manqueront toujours pour décrire cet immense champion. Au fond du trou il y a un an, il est redevenu le biathlète complet et tant redouté de ces grandes années de règne. Peut-être moins virevoltant sur les skis, cela ne l’empêche pas aujourd’hui de décrocher un 12e titre mondial en carrière, le 11e individuel pour égaler le roi Ole Einar Bjoerndalen. Un mercredi parfait pour Martin Fourcade qui remportent dans le même temps le petit globe de la spécialité et continue d’accentuer son avance au général. Une journée de rêve pour un champion hors norme.

Johannes Boe encore devancé par un tricolore

Si Martin Fourcade était frustré par sa dernière balle, la frustration de Johannes Boe doit commencer à monter en terminant une nouvelle fois derrière un tricolore. Mais c’est un norvégien heureux et content de sa course qui est monté sur le podium.

Crédit photo : IBU

Le leader du général sortant s’est tout de suite pénalisé en ratant une balle dès son premier couché. Toujours très rapide sur les skis, il se reprendra rapidement et jouera la gagne sur ses cinq dernières balles. Un cordon rentrant sur la première, une faute sur la quatrième, le titre s’envole définitivement pour Johannes Boe, en mode économie dans le dernier tour en pensant déjà à demain pour le relais mixte simple. Vainqueur avec la Norvège sur le relais mixte d’ouverture de ces mondiaux, les titres individuels lui échappent pour le moment malgré deux belles médailles d’argent. Il lui reste encore la mass-start, avec évidemment une armada française à ses trousses.

La belle surprise Dominik Landertinger

Un peu dans l’anonymat depuis le début de saison, l’expérimenté autrichien refait surface au meilleur des moments ! Déjà médaillé sur l’individuel des mondiaux d’Holmenkollen en 2016 (derrière un certain Martin Fourcade), il confirme sa réussite sur ce type d’exercice à rallonge. Comme le catalan, il fera une faute sur sa toute dernière cible. Grâce à un gros dernier tour, il conservera sa place sur le podium pour une poignée de secondes devant Jakov Fak. C’est la première médaille de l’Autriche sur ces mondiaux.

Ça sourit moins pour les autres français

Martin Fourcade sur le toit du monde, une course beaucoup plus compliquée pour les autres tricolores. Crédité du meilleur temps de ski (16 secondes devant le tout nouveau champion du monde), Quentin Fillon-Maillet se rajoutera 4 minutes de pénalité. Trop, pour espérer décrocher une deuxième médaille sur ces Championnats du Monde. Une 7e place finale pour le jurassien. Pour son retour, Fabien Claude termine au 19e rang (16/20). Nouvelle déception en revanche pour Simon Desthieux, seulement 59e avec 6 erreurs.

Mais on ne fera pas la fine bouche aujourd’hui côté tricolore avec un second sacre !

Résultats complets :
indiv

Crédit photo : AFP

Auteur

Romain LB

Romain LB

Créateur du groupe Facebook Martin Fourcade Live et co-fondateur de Biathlon Live

Commenter