fbpx
Championnats du Monde

Antholz – Erik Lesser : “Je tiens à remercier Franziska”

Tout juste de retour de l’IBU Cup, Erik Lesser et son binôme Franziska Preuss étaient très heureux de leur médaille d’argent en conférence de presse.

Propos recueillis en conférence de presse
Question pour Franziska Preuss

Vos résultats ici vont de la 8ème à la 7ème à la 5ème place et finalement une médaille. Comment noteriez-vous votre performance ?

“Je suis très heureuse, spécialement car à chaque course j’étais proche d’une médaille donc aujourd’hui je suis juste heureuse et fière de nous deux. Nous l’avons fait ! C’est tellement dur de se gérer sur un relais mixte simple pour réussir à faire une médaille donc nous sommes très heureux aujourd’hui.”

Qui s’occupe d’Erik pendant que vous courrez ? Car nous savons depuis Ostersund qu’il pourrait devenir trop bavard en vous attendant.

“Aucun problème aujourd’hui, je l’ai vu quand j’ai quitté le pas de tir pour le passage de relais donc pas de stress ou d’extra stress (rires) !”

“Je suis plus vieux”, répond Erik Lesser en rigolant aussi.

Question pour Erik Lesser

Après le come-back de Dominik Landertinger hier, vous aussi en faites un. Parlez-nous du fait d’aller en IBU Cup pour ensuite revenir ici et gagner de nouveau une médaille.

“C’était une période difficile, je n’avais pas la forme des saisons dernières. Cette année est très bizarre, les jeunes font du bon boulot en Coupe du Monde. J’ai beaucoup parler avec mes coaches et on était clair sur le fait que je ne ferais pas partie de l’équipe pour la Coupe du Monde de temps à autres. Mon seul but était de revenir en forme. J’avais besoin de quelques courses et les meilleures courses pour se mettre en forme sont celles de l’IBU Cup. Je savais que les coaches et toute l’équipe allemande croyaient en moi pour le relais mixte simple et ça m’a donné la force de performer ainsi aujourd’hui.”

Quel était votre plan avant le dernier relais ? Franziska était première mais la course était très serrée.

“Oui la course était très serrée, il y avait 30 équipes au départ et de celles-là 20 étaient capables de remporter une médaille donc c’était très dur mais Franzi a fait un très bon boulot. Je pense que la clé de notre médaille d’argent c’est son dernier tir debout. Elle fait le plein et me donne le moyen de me battre pour le podium donc je tiens à la remercier (rires). Ensuite le but était de suivre Johannes, je savais qu’il était plus fort mais avec plus d’erreurs de sa part j’avais peut-être une chance mais il a été meilleur, il a bien tiré. Donc je n’avais plus aucune chance sur la piste, il a été très fort aujourd’hui.”

Crédit : IBU

Auteur

Aymeric

Aymeric

Rédacteur Biathlon Live

Commenter