fbpx
Courses pré-saison

Derniers tours de piste en Suède avant Ostersund

A six jours de l’ouverture de la Coupe du Monde, une dernière répétition avait lieu à Idre en Suède ce week end. Au programme, un sprint suivi d’un format court à 4 tirs ce dimanche où Anaïs Bescond a brillé dans des conditions dantesques. Retour sur ces différentes courses.

456 kilomètres séparent Sjusjoen en Norvège, théâtre des sélections norvégiennes le week end dernier et Ostersund en Suède, première étape de la Coupe du Monde samedi prochain. Mais en chemin (quasiment à mi-distance), certains biathlètes ont décidé de s’arrêter à Idre (Suède) pour une dernière répétition générale. Pas beaucoup de noms ronflants certes, mais des derniers réglages pour certains biathlètes.

C’est tout de même un champion du monde en titre de la poursuite, Dmytro Pidruchniy qui s’est imposé sur le sprint masculin. Auteur d’un sans faute, l’ukrainien a devancé deux suisses pour le podium, Benjamin Weger (0 faute également) second à 28 secondes, et Mario Dolder troisième à une minute (1 faute)

Côté femmes, c’est la surprenante suédoise Ingela Andersson, déjà deuxième du sprint de Sjusjoen, (derrière Lisa Vittozzi mais devant Dorothea Wierer) qui a remporté l’épreuve avec une faute au tir. Elle a devancé ses compatriotes Elisabeth Hogberg, deuxième à quatorze secondes (2 fautes) et Emma Nilsson, troisième à vingts-neuf secondes (1 faute) pour un triplé suédois.

Ingela Andersson, à gauche sur la photo.
Photo: Geir Olsen / NTB scanpix

Un format individuel court dans la tempête !

Ce dimanche se déroulait une épreuve individuelle au format adapté avec quinze kilomètres au programme chez les hommes (12,5 km chez les femmes) et 45 secondes de pénalité par tir manqué… et il y en a eu ! Un épais brouillard a perturbé la course de bout en bout.

Chez les hommes, le norvégien Emil Nyeng s’est imposé malgré sept fautes au tir ! L’ex fondeur s’est imposé avec plus d’une minute d’avance sur l’ukrainien Artem Pryma (12 sur 20) et le suédois Torstein Stenersen (13 sur 20). Vainqueur la veille sur le sprint, l’ukrainien Dmytro Pidruchniy n’a terminé que quatorzième avec 12 fautes au total (dont 9 sur ses deux derniers tirs) !

Douze fautes ! Dmytro Pidruchniy n’en revient pas !
Crédit : Insta @Dmytro Pidruchniy

Chez les femmes, c’est la suédo-hollandaise Chardine Sloof qui a remporté l’épreuve. Ancienne double championne du Monde junior en 2015 sous les couleurs bataves, elle n’a réalisé « que » quatre fautes. Sloof a devancé dans un mouchoir de poche (4 secondes) la française Anaïs Bescond. Auteur d’un 15 sur 20, « Nanass » avait décidé de ne pas rentrer en France pour se reposer, comme le reste de l’équipe, et de participer à cette épreuve suédoise afin d’optimiser sa préparation perturbée par des problèmes physiques. Une minute plus loin, la suissesse Lena Haecki (14/20) complète le podium.

Crédit photo : IBU

Commenter